Film Review: Bienvenue à Marly Gomont (2016) dir. Julien Rambaldi

Bienvenue à Marly-Gomont est un film réalisé par Julien Rambaldi et sorti en juin 2016, qui raconte l’histoire d’un médecin africain qui se déplace avec sa famille dans une petite ville du nord de la France aux années 70. Les habitants de la ville sont des gens de la campagne qui n’ont jamais vu de gens noirs, et le film est tout sur la façon dont Dr Seyolo Zantoko gagne leur confiance. Le film, cependant, est une comédie, et s’appuie sur de nombreux stéréotypes et exagérations pour justifier des rires. Bien que ce soit une histoire vraie, son intrigue est très semblable à celle de Bienvenue chez les Ch’tis, le blockbuster français sorti six ans plus tôt, où le personnage principal a également eu une mauvaise expérience dans la région « peu sophistiquée » du Nord de la France.

Le film débute par une méprise hilarante, où la femme de Dr Zantoko, Anne, croit à tort qu’ils se déplacent à Paris. En réalité, le réalisateur nous emmène à un plan d’un champ misérable avec des pluies torrentielles. Dès lors, tout est un désastre. Marly-Gomont est froide, abrutissante, et les enfants, Kamini et Sivi, sont intimidés à l’école. Dr. Zantoko n’a pas de clients et ne peut donc pas payer la facture téléphonique énorme qu’Anne a accumulé en téléphonant à Kinshasa, à cause de son mal du pays. Quand une citadine est forcée d’autoriser le Dr Zantoko d’accoucher son bébé, cependant, il gagne la confiance de la ville et finalement, même avec un homme déterminé à l’arrêter, il devient le médecin permanent de la ville.

bienvenue-a-marly-gomont

Malgré le ton drôle du film, avec beaucoup de scènes écervelées, en fait le film souligne de véritables problèmes de racisme et d’intolérance. Le comportement mesquin et méfiant de ces villageois à l’égard de ces nouveaux venus, est un témoignage du racisme répandu à ce-moment-là. Cela se reflète dans la scène où Kamini révèle que les enfants à l’école disent que son père est un « sorcier », et pas un vrai médecin. Il y a aussi un message important sur l’intégrité – Seyolo reçoit une offre d’être le médecin personnel au président de la République démocratique du Congo, mais il refuse à cause de la dictature du leader et la brutalité.

D’un autre côté, là où le film ne réussit pas tout à fait comme Bienvenue chez les Ch’tis, c’est la représentation presque farceuse des personnages et la dépendance des stéréotypes qui étaient négatifs au lieu d’apporter un sentiment d’affection. Dans le film, les femmes hurlent à la vue de l’homme noir, refusent d’être touchées par lui, et soient bouche bée devant la famille – oui, c’était la France de province, mais même dans les années 1970 cette réaction semble avoir été sur-agi. Plusieurs stéréotypes de la population congolaise sont également utilisés ; surtout avec les personnages des cousins de Bruxelles, c’est suggéré qu’ils sont tous bruyants, ignorants, en chantant Gospel avec la tentative de ruiner la tradition française. De même, il est suggéré que chaque villageois au début du film, sauf le maire, est un raciste. En effet, les citadins n’ont aucun de charme rustique ; ils sont simplement dépeints comme des imbéciles xénophobes.

115151

Comparée à Bienvenue chez les Ch’tis, Bienvenue à Marly-Gomont est moins drôle et moins lisse dans la livraison de son humour ; peut-être la tentative de rendre le film favorable à la famille et léger a causé une fragmentation avec un récit qui a été embourbé avec des questions de racisme. Bien que je ne dissuaderais personne de regarder le film, il n’est pas aussi bon que les films qu’il est similaire à (Bienvenue chez les Ch’tis, Cool Runnings). Néanmoins, si vous voulez regarder un film rempli de rires, Bienvenue à Marly-Gomont est pour vous.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s